08 novembre 2009

Une histoire d'amour !

Voici un petit exercice d'écriture qui est né d'un jeu que j'ai lancé sur FaceBook... la finalité du jeu était d'obtenir une liste de mots ayant un lien entre eux et à partir de ça j'ai écrit une petite histoire en utilisant les mots donnés dans l'ordre où ils ont été énoncés... c'est assez amusant à faire :)

voilà la liste de mots : grenouille - météo - nuages - amour - engagement - tennis - filet - Amélie - poulain - chocolat - poney - Barbie - Ken - Shoas - colonie - fourmis - rouge - sang - sangsue - Sue-Hélène.

et l'histoire : 

Il y a très longtemps, dans un royaume aujourd'hui oublié nommé Dallas, vivait une grenouille. Celle-ci était très appréciée à la cour du roi car elle donnait la météo avec entrain et bonne humeur. Ses prédictions étaient à nulle autre pareille. Avec elle point de pluie, ni d'orage, c'est un ciel sans nuages qui veillait doucement sur tous les habitants. Cette rainette n'était pas ordinaire. La couleur de sa peau, d'un beau vert tendre, la lenteur de ses gestes, la douceur de sa voix, autant de signes qui laissaient présager de sa véritable nature. C'est un cœur de princesse qui animait le corps du petit batracien. Et si le ciel apparaissait si bleu à travers les yeux globuleux de la belle demoiselle c'est qu'elle se pâmait d'amour pour le fils du roi, un jeune homme élégant mais à qui, malheureusement, le titre de prince donnait l'air arrogant. La petite grenouille le croisait très souvent dans la cour du château et chaque fois, elle était à deux doigts de lui ouvrir son cœur, lui déclarer sa flamme, lui parler de son engagement. Mais le jeune homme ne la saluait pas, ne ralentissait pas à son passage, il ne la voyait pas. C'était une petite chose bien trop insignifiante et repoussante pour le grand prince qu'il était. Tout ce qui l'intéressait étaient ses parties de tennis avec les nobliaux du royaume et la chasse à la jouvencelle. Il ne manquait pas d'en piéger régulièrement dans ses filets. La dernière sur laquelle il avait jeté son dévolu s'appelait Amélie Poulain, c'était la fille du marchand de chocolat le plus réputé du pays. Pour elle il avait délaissé le tennis pour se mettre à l'équitation car elle adorait faire de longue promenade à dos de poney. Avec sa grande chevelure blonde qui lui tombait sur les reins et sa peau délicate elle ressemblait à une poupée Barbie et le jeune prince s'imaginait déjà dans le rôle du beau Ken.

Pendant ce temps, la grenouille délaissée dépérissait, seule, retranchée au fond de son marais. Elle ne supportait plus de voir les deux bellâtres se promener main dans la main à travers tout le royaume. Son ciel, jusqu'ici d'un bleu royal, s'assombrissait de jour en jour. Des idées sombres, aussi noires que la Shoas, envahissaient son esprit torturé. Il lui venait des envies de meurtre. Elle faisait des cauchemars où elle se voyait livrer la jolie Barbie à des colonies entières de fourmis rouges. Un goût amer lui emplissait la bouche, elle se sentait sale, noire et avide de sang, comme les centaines de sangsues qui infestaient son marais. Mais ces vils desseins n'étaient dangereux que pour elle-même car la pauvre rainette n'avait pas la moindre méchanceté en elle. Elle était condamnée à combattre en silence les noirs sentiments qui l'assaillaient.

Et le temps a passé.

Il pleut très souvent sur le royaume de Dallas. Le prince est aujourd'hui marié et obèse.Il ne joue plus au tennis, ne monte plus à cheval non plus. Il passe son temps à se goinfrer de chocolat pour supporter les crises de nerfs incessantes de sa femme aux allures de starlette. Quant à la gentille grenouille, elle ne donne plus la météo, elle ne parle plus à personne et vit recluse dans l'étang le plus reculé du royaume. Elle survie, péniblement. Elle vient tout de même au château une fois par mois pour assister aux réunions des alcooliques anonymes dirigées par Sue-Hélène, une ancienne courtisane du roi. Et tout ça à cause d'un baiser qui n'a pas été donné...

Alors je vous en prie. Si vous avez un peu de cœur, si vous n'aimez pas les histoire d'amour qui finissent mal en général, la prochaine fois que vous croisez une grenouille, embrassez-là ! Et qui sait, peut-être réveillerez-vous le prince ou la princesse qui sommeille en elle... ou en vous ;-).

Posté par plumaillon à 14:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Une histoire d'amour !

Nouveau commentaire